The Vampire Diaries RPG
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous avons besoin de : Bonnie, Tyler, Elijah, Matt etc..
Firefox est-il le problème lié au chargement des forums ? Plus d'info ICI
Le « Mystic Weekly » recrute, allez y faire un tour pour connaître les postes disponibles !
Nous avons sérieusement besoin de membres actifs pour faire avancer notre forum.
N'hésitez pas à faire de la PUB ou à en parler autour de vous !

Partagez | 
 

 Strange Feeling (feat Matthew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 55
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 31
avatar
Riley Nic Lochlainn
MessageSujet: Strange Feeling (feat Matthew)   Ven 30 Nov - 18:32


STRANGE FEELING

Les verres s’enchaînaient les uns après les autres... L'effet brûlant du bourbon coulait dans ma gorge pour se diffuser dans mes veines. Bienfaisant. Rassurant. Le cataplasme parfait ! Depuis le début de l'après midi, je luttais contre la faim de sang, j'avais bien réussi à mordre dans un ou deux cous mais rien de bien satisfaisant pour combler mon appétit d’ogre. L’inconvénient de bosser dans un bar... On est toujours dérangé ! Mon côté vampirique prenait parfois des proportions hallucinantes. J'avais l'impression d'être une droguée en manque... Lamentable. Comme à chaque fois quand je sentais que je ne contrôlais plus rien je me voyais dans l'obligation de compenser ce manque viscéral par un bourbon. Je buvais donc un verre après l'autre sans me soucier du reste. Le bar était fermé depuis deux heures au moins pour cause d'inventaire, personne ne me dérangerait, et... Personne ne me servirait de repas pour mon plus grand désarroi.

Grommelant, je m'affalais un peu plus sur la table, buvant d'une traite un énième verre. Mes yeux vairons regardait dehors pensivement. Ma silhouette fine se reflétait dans la vitre. Ma robe noire brodée de motifs dorés retombait négligemment laissant entrevoir une grande partie de la peau veloutée de mon épaule, mais je regardais au delà de ce double débraillé. La nuit s'était installée, la tête appuyée sur ma main, me mordillant légèrement la lèvre, je songeais aux ruelles désertes... La faute à cette foutue fête en ville qui tombait au même moment que ce con d'inventaire. C'était une fête pourquoi en plus ? J'étais prête à parier qu'un bon nombre de victimes potentielles déambulaient en toute innocence sous le rai des lumières artificielles malgré la bruine qui tombait. Et moi j'étais bloquée ici attendant la relève qui n'arrivait pas... Néanmoins, un bruit sourd venant de l'entrée du personnel attira mon attention... ENFIN !

Me levant en titubant, je ne pris pas la peine de baisser ma robe déjà courte et me dirigeais promptement vers la porte, heureuse de pouvoir quitter cette prison pour partir à la chasse. Ma tête me tournait mais j'étais encore capable de rester debout. Souriant de toute mes dents j'ouvris la porte en m'exclamant d'une voix enjouée :

T'es en retard !

Regardant le jeune homme qui me faisait face je retins un hoquet de surprise... Non, ce n'était pas la relève... Oh non... C'était mieux que la relève : une proie ! Évaluant rapidement le risque de me faire prendre je lançais soudainement à mon interlocuteur malchanceux :

Surtout ne cris pas et ne fuit pas...

Montrant mes crocs avec un appétit certain j'attrapais par le cou ce merveilleux humain, l'entourant de mes bras tel un amant... L'odeur musquée de sa peau emplit mes narines, se mêlant à mon parfum vanillé, j'entendais les battements fou de son cœur, soupirait tout contre sa jugulaire. Inspirant, j'entamais sa chair pour y planter mes crocs. De la peau délicate jailli un sang que je qualifierais de médiocre... La faute aux drogues qu'il venait probablement d’ingurgiter. Temps pis, j'avais faim ! Rapidement une sensation de plénitude engourdie mes membres, poussant son corps obéissant contre le mur d'en face j'enfonçais un peu plus mes crocs en gémissant de contentement. Mon dieu que c'était bon de boire... Plus je me repaissais de cet homme plus je planais. Me laissant tomber au fur et à mesure que ses forces l'abandonnaient je ne sentais même pas la froideur du sol sous mon collant noir et encore moins la pluie fine qui continuait de tomber. Seul importait mon acte. Pourtant dans un regain de lucidité je me relevais, traînant le corps inerte de ma proie je devais quand même me mettre un minimum à l'abri des regards indiscrets. Brisant la vitre de la première voiture à ma portée, je pris place du côté du conducteur et repris ma besogne avec plus d'ardeur que précédemment. Une droguée je vous dis... En l'espace de quelques secondes j'étais devenue incontrôlable, laissant libre court à mon instinct primaire. C'était tellement bon de se laisser aller sans penser aux conséquences de ses actes. Les battements diminuaient, la folle épopée de son cœur laissait place à une douce mélodie, lancinante. Me berçant de ce son que je trouvais harmonieux je fermais les yeux, rejetant ma tête en arrière. Du sang coulait le long de ma lèvre inférieure... Le bruit du corps de l'inconnu tombant lourdement au sol ne me perturba pas. Bordel, j'aurais du choisir une autre proie car le mélange alcool et sang de junkie ne faisait pas bon ménage chez moi... Trop tard déjà je sombrais dans l'inconscience, n'entendant pas au loin les bruits de pas qui se rapprochait du drôle de spectacle que j'offrais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 301
Date d'inscription : 11/11/2011
avatar
Matthew S. Lewis
MessageSujet: Re: Strange Feeling (feat Matthew)   Ven 21 Déc - 12:10



Matthew S. Lewis

Le jeune hybride avait bien choisi sa place dans l'inventaire du Mystic Grill pour pouvoir bien profiter de sa soirée avant et ensuite fumer tout en rangeant et compter de ce qu'il y avait à ranger et à compter. Peu importe, il ne ferra pas ça forcément sérieusement ayant bien prévu sa soirée depuis un moment. Pourquoi ? Simplement parce que il y a une sorte de fête en ville ce soir là et Matthew avait prit dix balles de beuh à un étudiant dont il ne connaissait pas le nom et avait prévu de la fumer pendant son inventaire étant donné que personne ne serrait là pour le déranger, étant le dernier de la liste, devant remplacer Riley. Riley la jeune hybride à qui il cache bon nombres de secret à propos de lui et qu'il essaye de séduire avec peu de réussite, ne réussissant jamais à aller jusqu'au bout des actes. Cette jeune hybride était bien étrange et complètement dévoué à Klaus et il s'amusait beaucoup avec elle sur son lieu de travail. Elle ravivait la joie d'aller à ce boulot qui ne ressemble vraiment pas à celui de grand chef d'Entreprise et escroc à ses heures perdues soit toutes. Sortant enfin de son appartement, le Lewis avait déjà roulé son premier joint de la soirée et avait hâte de le fumer sur son lieu de travail comme quand il fumait avec des amies au lycée avant malgré son intelligence qui lui avait permis d'obtenir les meilleurs diplômes, son premier joint depuis quelques années, mais il voulait voir si fumer un joint coupait l'envie de sang, cette faim atroce bien pire que celle d'après un joint ou si au contraire cela amplifierait-il la faim de sang ? Le sang sans doutes la pire des drogues auxquels le jeune hybride n'aurait jamais pensé dans sa "tendre" jeunesse. Il n'était plus drogué aux pilons, mais à du sang tout en n'oubliant jamais ses cigarettes habituelles. En arrivant au bout de quelques minutes dans le centre ville, il remarquait que la fête était à son comble, et il se dirigea tranquillement vers l'arrière du bar par la porte des employés, mais s'arrêtant en reconnaissant Riley habillé de façon plutôt provocatrice en train d'arracher la carotide d'un jeune homme.

Ses plans avaient changés en quelques secondes, il sortit donc le joint de sa sacoche qu'il avait retrouvé dans ses anciennes affaires quant il était plus jeune, le mettant à ses lèvres, sortit son briquet, alluma le joint convenablement et tira une longue bouffé d'une fumer avec un goût si particulier. C'était tellement bon de retrouver des effets qui lui avait tout de même légèrement manqué. Il regardait en même temps Riley faire son massacre dans une voiture qui n'aurait plus du tout le même éclat, mais dont le cuir serait taché de sang, et il ne faut pas oublier.. le sang ça tache ! Continuant de tirer plusieurs bouffés sur le joint, il finit par s'avancer vers le côté de la voiture où Riley était situé, ouvra la portière et arrêta la jeune hybride dans son massacre sans se concentrer sur l'odeur enivrante du sang. Il ramena l'hybride sexy vers lui et la força à le regarder dans les yeux avec un sourire séducteur. Elle avait d'un coup un visage plus trivial et plus joueur qu'à l'habitude, elle paraissait dans un état second. Il remit ensuite son joint en bouche, en tirant plusieurs bouffés de fumer d'une substance verte et illégal dans plusieurs pays et le retira enfin de ses lèvres. Il ajouta donc avec un sourire en coin : « Pauvre petite créature sans défense qu'était cette humain. Au pire ce n'est pas grave, Klaus serait fier de toi comme d'habitude. », tout cela avait été dit d'une traite alors que le regard de l'hybride en face de lui était toujours plus ou moins vide. Elle paraissait très perdues dans un monde à part qu'était celui du sang. Ou peut-être avait-elle trop ingurgité de drogue et d'alcool et que cela ne faisait qu'amplifié un état à part qu'était celui du sang comme dit plus tôt.

Le Lewis tenant toujours par la taille la jeune femme après l'avoir retiré de la voiture remarqua aussi qu'elle était vraiment dévêtue et que la légère pluie tombait sur sa chevelure qui était plus débraillé qu'à l'habitude, mais cela lui allait bien ainsi que son épaule dénudé laissant apercevoir sa magnifique peau. Il remarqua aussi que sa robe était très courte et qu'elle n'avait pas vraiment pensé à la baisser. Peut-être pouvait-il jouer de la situation pour s'amuser un peu ? Ce ne serait pas très loyal de sa part, mais il savait aussi qu'il intriguait sentimentalement la jeune femme, moins que Klaus, mais il était tout de même là dans son coeur. Tirant encore quelques lattes histoires de finir le joint qui l'avait légèrement éclaté et rendu ses yeux dilaté, il jeta son mégot et pencha ses lèvres vers l'oreille droite de la jeune femme : « Et si on jouait un peu ensemble ? » , et il avait dit tout cela avec un ton sensuel voulant vraiment s'amuser, puis il était bel et bien sans fois ni lois, il s'en fichait de ce qui était juste et loyal jusqu'au bout alors autant s'amuser..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 55
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 31
avatar
Riley Nic Lochlainn
MessageSujet: Re: Strange Feeling (feat Matthew)   Sam 22 Déc - 15:01


STRANGE FEELING

Un bruit lointain de pas me tira de mon inconscience. Merde, s'il y avait ne serait ce qu'un témoin il faudrait que je l'élimine lui aussi... Et j'étais loin d'être en état c'est l'évidence même. Lentement, avec difficulté j'ouvris les yeux pour plonger mon regard dans de magnifique yeux bleus que je reconnaîtrais entre mille... Matthew. Son sourire insolent, séducteur me fit sourire malgré moi. Que voulez vous quand on est ivre de tout, sans réel contrôle de soi ce n'est pas étonnant. Moi qui m'évertue à être distante avec lui depuis notre rencontre et à repousser cet hybride trop sur de lui à mon goût ma volonté me fait défaut. Je suis contente de le voir ici à la place d'un autre. Toutefois, à l'entente de son propos un brin provocateur je ne peux retenir un élan de fierté et lui marmonne insolente :

Tu aurais été à l'heure j'aurai pu me contrôler...


Je ravale le reste de ma tirade concernant mon rapport avec Klaus en sentant ses mains se poser autour de mes hanches pour me soulever. Je suis trempée et sentir la chaleur de son corps à travers le fin tissu de ma robe me fait frissonner. Instinctivement, je me blottie dans ses bras, me laissant pour la première fois aller avec lui. Ma méfiance naturelle contre tout bon séducteur qui se respecte endormie par le sang de ce foutu Junkie que j'avais eu le malheur de saigner. Je commençais à ressasser dans ma tête ce qui devait ressembler vaguement à une maigre explication lorsque sa phrase badine me fit redescendre sur terre tout autant que son souffle chaud contre mon oreille venait d'éveiller des sens que je croyais en sommeil face à lui. La surprise vu telle et la colère qui s'empara de moi si fulgurante que j'arrêtais nos pas pour le regarder droit dans les yeux.

Je ne suis pas une de tes mijaurées qui tombe dans tes bras à la moindre belle parole... Ôte toi donc cette idée de ton esprit pervers Matthew, je préfère les gentlemans !


L'allusion à Klaus est à peine voilée et ma colère non feinte. Cet homme a le don pour me foutre hors de moi en une fraction de seconde ! Pourtant, malgré ma colère je reste plantée là entre ses bras. Ridicule Riley... Tu es complètement ridicule. Et pour appuyer mes propos, me donner plus de crédibilité et de courage face à ce contact qui bizarrement ce soir m'est loin d'être désagréable je me dégage maladroitement de son étreinte.

On dit que le ridicule ne tue pas, je vous confirme que c'est vrai... A peine sortie de cette emprise je trébuche et m'appuie lourdement contre le mur. Celui est gelé, humide, l'eau de pluie me coule le long de la nuque et je ne peux retenir un nouveau frisson, m'apercevant par la même de ma tenue quelque peu... Débraillée. L'ivresse me donne l'impression d'être un nouveau né qui ne sait pas encore prendre soin de lui, marcher. J'ai beau être assez lucide pour vouloir lutter contre cette envie furieuse de me laisser aller contre la chaleur réconfortante que m'offre Matthew, je ne suis pas apte à le faire seule... Ce soir je le sais je suis incapable de résister à ce charme qui me saute brutalement aux yeux. Or mon problème est que la seule aide dont je dispose est justement celle dont j'aimerai me soustraire. Je me mets à grimacer sous cette triste constatation et lui lance provocatrice.

Je suis loin d'être aussi docile que tu le penses.


C'est vrai, il m'arrive bien de tenir tête à mon créateur... Pourtant je reste là, contre ce mur, attendant la suite des événements mi impatiente, mi en colère. Sachant pertinemment que s'il approche de moi je serais peut être paralysée par cette foutu attirance dont j'ignorais l’existence jusqu'à ce soir. Est ce le sang de junkie mêlé à l'alcool qui amplifie les sensations ? J'en sait foutre rien et de frustration je m'en mord la lèvre jusqu'au sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Strange Feeling (feat Matthew)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Strange Feeling (feat Matthew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Père ▪▪ Windo Mc Ready ▪▪ Feat Matthew Mc Conaughey
» Matthew "Matt" Williams
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloodstream ܚ ::  :: 
MYSTIC GRILL
-