The Vampire Diaries RPG
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Nous avons besoin de : Bonnie, Tyler, Elijah, Matt etc..
Firefox est-il le problème lié au chargement des forums ? Plus d'info ICI
Le « Mystic Weekly » recrute, allez y faire un tour pour connaître les postes disponibles !
Nous avons sérieusement besoin de membres actifs pour faire avancer notre forum.
N'hésitez pas à faire de la PUB ou à en parler autour de vous !

Partagez
 

 Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 208
Date d'inscription : 03/06/2012
Ex Rebekah L. Mikaelson
Ex Rebekah L. Mikaelson
MessageSujet: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyMer 6 Juin - 10:56

Enfin, Elena était morte, enfin, c'était ce que je pensais, j'étais loin de me douter qu'elle avait du sang de vampire dans les veines. Mais sa mort m'importait peu, tant qu'Alaric était mort, le problème était réglé. J'étais désormais au manoir, je feuilletait un bouquin, "Twilight", comment les légendes sur les vampires pouvaient-elle être aussi éloignées de la réalité? M'enfin, en soi, chacun pensait ce qu'il voulait, mais ça n'en restait pas moins débile. Les seules choses que ces vampires là avaient en commun avec les vrais, c'était la vitesse et le besoin de sang. Je ne pouvais m'empêcher cependant de remarquer que Edward me faisait penser à Stefan, et Bella à Elena.C'était bizarre tout de même. Je posais finalement le livre sur la table qui se trouvait en face de moi, puis me levais. Je réfléchissais à ce que je pourrais faire en cette soirée. La nuit était déjà tombée, ce serait le parfait moment d'aller se faire un petit plaisir en forêt.

Je sortis alors du manoir, et pris mon temps pour aller en forêt. Un coup je regardais la lune, qui était à moitié pleine, un autre coup je regardais les étoiles, ou le paysage. La nuit était calme, mais pas pour longtemps, j'allais m'en assurer. Ce soir, une personne ou deux perdraient la vie, j'avais bien le droit à un écart de temps à autres, j'étais une prédatrice, après tout. J'arrivais finalement à l'orée de la forêt, et c'était bien ma veine, deux personnes descendaient justement d'une voiture. Guettant ces derniers, attendant le bon moment pour passer à l'attaque, ces humains dans ma ligne de mir n'étaient pas conscients qu'ils allaient mourir d'ici peu. J'attendis que l'un d'entre eux s'éloigne un peu, il devait aller faire ses besoins à ce que j'avais entendu, mais passons les détails, je me mis derrière celui qui était resté sur le chemin, et celui ci, même en n'ayant pas détecté ma présence, se retourna et sursauta.

- Ouah, vous m'avez fait peur ! Je peux vous aider?

Il semblait être sympa, il ne se méfiait pas, mais qui se méfierait d'une jeune fille sûrement perdue dans ces forêts? Ça aide d'être un vampire de sexe féminin, d'ailleurs la plupart du temps, j'avais traqué mes victimes comme ça.

- Bien entendu que vous pouvez...

Sans attendre je le saisit par derrière la nuque, et le poussais vers moi pour planter mes crocs dans son cou. Insensible à ses gémissements et au fait qu'il me suppliait d'arrêter, je buvais son sang, et son ami revint à ce moment là. Une fois le premier vidé de son sang, je me retournais vers le deuxième, la bouche ensanglantée, et son réflexe fut de courir. Inutile. Je le laissais prendre un peu d'avance pour lui laisser croire qu'il m'avait semée, et alors que je me préparais à me lancer à sa poursuite, une ombre se jeta sur lui. Je détestais que l'on me pique mon repas, ce vampire allait s'en souvenir longtemps, je marchais vers lui, et je crus le reconnaître.

- Ne t'a t-on jamais apprit qu'il est impoli de piquer la nourriture des autres, Kol?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 566
Date d'inscription : 29/05/2012
Ex Kol Mikaelson
Ex Kol Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyVen 8 Juin - 16:47

Liens fraternels
Kol &&' Rebekah

Comme un frère, je serais toujours là.




Ma cible était en vu. Un homme, un humain. Tout a fait banal. Quand je l'ai vu arrivé en courant, je me suis dirigé comme un lion se dirige sur sa proie. Plantant mes crocs dans le cou de se dernier, sentant l'homme me maintenir le bras d'une poigne qui se voulait ferme mais était en réalité des plus faiblarde à mes yeux. Mes crocs avait en un instant déchirer sa peau et avait pénétré une artère principal dans le coup. Le sang. Il coulait dans ma gorge et le gout encore chaud de la vie de l'homme qui allait bientôt s'éteindre me faisait plaisir. Les humains ne sont bon qu'à cela de toutes façon ! Me nourrir ! Je suis un vampire ! C'est dans ma nature de tuer les humains. Je ne comprendrais jamais les vampires qui se nourrissent de poche de sang quand des milliards de personnes sont là autour de nous avec ce liquide chaud dans les veines. Il suffit de tendre les crocs et de se servir. Chose naturel pour moi du moins. Je suis un vampire depuis des siècles et je ne me nourri de cette manière uniquement, jamais je ne prendrais de poche de sang tant qu'il y aura des humains, des sorciers, des loups pour me nourrir et me tenir en vie. Pour me donner du plaisir. De l'excitation. Chaque chasse est un nouveau jeu pour moi. J'ai étendu mon terrain de l'Asie à l'Amérique en passant par l’Europe, l’Australie, ... En plus d'un millénaire, j'ai eu le temps de faire le tour du monde déjà. Mon pays préféré est de loin la France, avec ces belles françaises, toutes plus influençable les unes que les autres. Je les séduis, je les rends accros, je les laisse désespéré, et quand elles finissent par me supplier, j'abrège leur souffrance, je les tue. Je ne laisse jamais mes proies en vie bien longtemps. Je change les cartes et je recommence mais ce qui me plait, c'est que j'en sors toujours vainqueur.

Alors que je pompais le sang de cette homme avec avidité, j'entendis un vampire arrivé grâce à mes ouïes très développer, choses que les vampires ont tous. Je lâcha le cou de l'homme pour faire face à l'indésirable, qui osait donc me déranger alors que je mangeais. En vue de sa vitesse de déplacement, c'est un vampire, alors que je posais mon regard sur la jeune fille je découvris ma petite sœur : Rebekah Mikaelson. La jolie blonde m'adressa quelques mots. L'homme lui était mort de peur, tomber lourdement par terre en tremblant et en prononçant des mots incompréhensible. Dévisageant un à un de haute en bas avec un regard de dégout tout d’abord Bekah, puis moi. Ma sœur était toujours aussi resplendissante, j'avais été mise au courant de ses derniers exploits et je retrouvais bien ma petite sœur dans ces moments là, avec son impulsivité et sa cruauté. Je l'aime comme ça moi Bekah. Quand elle s'est assagit à cause de Klaus, je m'étais languis d'elle, je dois bien l'admettre, avec elle, la tuerie, c'est bien plus marrant. Quand on passe des années seuls, être accompagné finit par être agréable même si la solitude ne me gêne point. Je la regarda avec un sourire, du sang encore sur les lèvres je lui désigna l'homme de la main

« Mes excuses petite sœur. Prend le, je te le laisse. Je vais m'en trouvé un autre. Il existe assez d'humain sur cette terre pour satisfaire ma soif. »

Elle comme moi le savons, mes excuses étaient présentes seulement pour la forme. Je ne m'excuse jamais sincèrement, quand je le fais, c'est soit pour manipuler, soit pour pas me prendre la tête ou bien pour agacer. Dans ce cas, probablement pour titiller un peu ma petite sœur chérie. Histoire de.. J’attrapais d'un geste habile l'homme par les cheveux, d'une main de fer, l'obligeant à rester alors que l'humain essayait de se carapaté. Je posa mon regard sur le pauvre ignare

« Tu pense allé où comme ça ? On en a pas finis avec toi. »

Je lui adressa un sourire sadique et reposa mon regard sur ma blonde préféré. Toujours aussi parfaite après toutes ces années. Oui, c'est une certitude, Bekah m'avait manqué. J'aime l'embêter et l'aider dans ses plans tordu. Certes, nous ne sommes pas toujours d'accord, mais Bekah est surement ma plus grande faiblesse car même si je ne l'avouerais jamais, c'est pour elle que je suis revenu. Elle tenait à Klaus. Je me dois de la soutenir. Nous sommes une famille non ? Mon voyage avait donc été écourté. Ainsi que mes massacres, mais j'étais content d'être là. J'allais prouvé à Mystic Falls que malgré la mort de Klaus, malgré les Salvatore qui sont devenu des faiblard niveau tuerie et la traitrise de Finn et le régime d'Elijah que les mauvais vampires étaient toujours présent et rodaient. De toutes façons, qu'est ce qu'une bande d'humain pourrait me faire hein ? Ils n'ont pas de pieu donc je n'ai rien a craindre, sauf du vampire fou créé par mère, mais lui, c'est une autre histoire.

« Alors Bekah, avoue, je t'ai manqué . »

Je lui adressa un grand sourire, ce beau sourire qui me caractérisait, mon sourire angélique qui me permet de manipuler mon monde comme je l'entends. Je tendis aussi le bras avec l'humain qui essayait de se débattre faiblement, nous suppliant de le laisser partir, vers ma sœur. Histoire qu'elle se serve comme c'était d'après elle sa proie. Honnêtement, je m'en trouverais une autre. Ce n'est pas bien compliqué.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 208
Date d'inscription : 03/06/2012
Ex Rebekah L. Mikaelson
Ex Rebekah L. Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyLun 11 Juin - 2:15

Kol laissa l'homme terrifié tomber lourdement sur le sol, par manque de forces sûrement. Il tremblait et semblait dire des mots incompréhensibles même pour un vampire. Il parlait en quoi? En latin? Quoi qu'il en soit, je ne comprenais rien, et j'étais certaine que Kol était dans la même situation. Mon frère était maintenant retourné vers moi, arborant son sourire habituel. Ah, Kol, qu'est-ce qu'on avait pu en faire des massacres ensembles, et le pire, c'est que nous avions aimé ça alors que pendant longtemps nous avions rejeté notre vraie nature. Enfin, longtemps, durant une centaine d'années environ, après cela passait tout seul, tout comme le sang qui passait dans notre gorge au fur et à mesure que nous tuions des gens, des humains, des innocents. Mais les humains n'étaient pas si innocents que ça, et même si notre mère disait le contraire, les vampires servaient à la nature, ils les débarrassaient de ceux qui polluaient notre belle planète qui, en passant, n'avait plus aucun secret pour notre famille. Kol désigna ensuite l'humain de la main, toujours en me regardant en souriant.

- Mes excuses petite sœur. Prend le, je te le laisse. Je vais m'en trouvé un autre. Il existe assez d'humain sur cette terre pour satisfaire ma soif.

Je savais que ses excuses n'étaient pas sincères, je ne le connaissais que trop bien, jamais il ne lui viendrait à l'idée de s'excuser, ce qui était quelques peu détestable chez lui. Mais, fort heureusement, Kol avait bien des qualités pour se racheter envers sa famille, même s'il n'avait toujours pas digéré que Niklaus lui plante une dague dans le coeur. L'homme essaya soudain de prendre la fuite, c'était sans compter sur Kol qui l'attrapa par les cheveux, le forçant à rester.

- Tu pense allé où comme ça ? On en a pas finis avec toi.

Kol reporta alors son regard sur moi, m'examinant de haut en bas sûrement pour voir si physiquement aussi j'étais restée la même. Vérification inutile, un vampire ne pouvait changer d'apparence, le corps restait le même que lors de la transformation, je pensais que mon frère le savait après tant d'années, mais il fallait croire que non. Je savais que j'étais chère aux yeux de Kol, sûrement l'une de ses préférées de la famille, avec Elijah. Pourtant Elijah était très moral, et combien de fois Kol et lui s'étaient-ils embrouillés? Mais bon, cela étant, nous sommes des frères et soeur, normal donc de se disputer.

- Alors Bekah, avoue, je t'ai manqué .

Hum, je ne voulais pas l'avouer, je voulais le titiller un peu comme il aimait le faire avec moi. L'humain essayait de se débattre, en nous suppliant de le laisser partir. Kol me le tendis, et je ne me fis pas prier pour prendre l'humain dans mes bras et commencer à lui parler.

- Pauvre petite créature sans défense qui vient sans doute de perdre son meilleur ami. Tout cela doit être dur, n'est-ce pas? Allez vite, file, cours très vite sans regarder une seule fois derrière toi, enfuis toi !

En réalité, je ne faisais pas preuve de pitié, mais la traque était plus marrante et Kol le savait. Je lui sourit sadiquement alors que l'humain commençait à partir en courant. Je le laissais prendre un peu d'avance, il passait au raz des arbres, erreur fatale. J'arrivais à peu près à son niveau, et, appuyée contre un arbre, lui fit un croche-pied.

- Ce n'est pas très malin de tomber alors qu'on fuit un prédateur. Pourtant, la plupart de mes futures victimes le font.

Je m'approchais de lui et lui tendis la main pour l'aider à se relever. Inconsciemment, il prit ma main et se releva. Sauf qu'après ça, je ne lâchais pas sa main. Je le tirais vers moi, avant de le mordre dans le cou. Je buvais chaque gorgée de son sang comme s'il s'agissait de la dernière, profitant de ce moment, et imaginant le plaisir que ce serait s'il avait une famille, faire souffrir plus d'humains encore. J'en voulais au monde entier, j'en voulais à tout le monde pour la mort de Klaus, bien que les seuls responsables soient Elena, ma mère et Alaric. Pourquoi Elena? Parce qu'elle a donné le sang nécessaire à la création d'Alaric, tout simplement ! Je laissais alors tomber le cadavre sans vie à mes pieds. Je soulevais alors ce dernier, et le lançais un peu plus profondément dans la forêt, les animaux se chargeraient du reste. Je me retournais alors, et vis Kol, adossé au même arbre duquel j'avais fait un croche pied à ma victime. Je ne répondis cependant à sa question que par une autre question.

- Tu es au courant pour Nik?

Sur cette dernière proie, j'avais libéré une grande partie de ma colère, en me défoulant à ma manière: la traque, cela me faisait un bien fou quand j'étais contrariée. Cependant, celle ci n'avait pas été très longue, je n'aurais pas pu me le permettre, cela n'aurait pas été décent vis-à-vis de mon frère.

- Tout ça à cause d'Elena, c'est elle la source de tout. Comme n'importe quel double Petrova d'ailleurs, je ne les supporte pas.

Je n'avais pas encore essuyé ma bouche qui était encore pleine de sang, et qui me donnait des airs de psychopathe.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 566
Date d'inscription : 29/05/2012
Ex Kol Mikaelson
Ex Kol Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyJeu 14 Juin - 6:12

Liens fraternels
Kol &&' Rebekah

Comme un frère, je serais toujours là.




Klaus est soit disement mort. C'était pour celle unique raison que j'étais revenu en ville. Mais j'en étais convaincu, il n'était pas mort. J'avais aperçut plusieurs hybride en ville, de plus, le corps du jeune Lockwood n'était pas retrouvé, tant que je ne le verrais pas, je serais persuader que Klaus est en vie. Et j'ai en plus de tout cela revu Katherine, je sais que les Salvatore sont en ville, et Elena est un vampire, ils sont tous de la lignée de Klaus. Je suis sur qu'ils ne sont pas de la mienne. Ni de celle de Becka, ni même celle que Elijah a créé dans ses périodes "massacres". Mais de ma conviction, je n'en parlerais qu'à Elijah pour le moment, pourquoi ? Parce que je ne veux pas faire de faux espoir à ma petite sœur. Elle est déjà tellement attristé car Nick est celui qui s'est le plus occupé d'elle, qui l'a chérie pendant toutes ces années, en même temps, j'ai envie de vous dire, c'est un peu facile de lui redonner tout le mérite, moi j'étais enfermé dans une boite pendant ce temps. En trains de moisir et non de profité de ma vie. D'après les autres, c'était pour me protégé, moi je pense que c'était surtout parce que je l'ai trahis. Il a du apprendre pour mon idylle avec Tatia quand on était humain. En même temps, mes frères sont tellement stupide ! Pendant qu'ils se battaient pour savoir qui auraient le droit de passé l'après midi avec Tatia, moi je couchais avec elle. Je l'aimais. Du moins, il me semble, pour le peux que je me souvienne. Mon époque humaine date d'il y a un moment déjà. J'en ai oublier certain détail. En tout cas, je me souviens bien de ma transformation, elle avait été douloureuse et j'avais été le premier a finir la transition. J'avais sauvagement tuer une fille du village. Et après, je m'étais rendu compte que mère c'était servit de Tatia comme sacrifice. Alors je l'avais transformé en vampire. Pour qu'elle vive tout simplement, et je l'avais abandonné. Je ne pouvais pas rester malheureusement.

Bref, passons la séance nostalgie, Rebekah était en face de moi et alors que je lui tendais du gibier tout frai que je venais de mordre quelques temps avant, la jeune femme décida de jouer, elle le laissa s'échapper pour ensuite lui faire un croche pied et finir par l'achevé. Elle avait cette aire perdu que je ne connaissais que trop bien. Elle avait mal. Nick avait beau l'avoir trahis, avoir voulus l'abandonné, elle l'aimait. Elle l'aimait terriblement fort. J'ai toujours été jaloux de la relation qu'elle avait avec lui... C'était tellement fusionnel . Elle, Klaus et Elijah formaient un trio infernale. Le mien s'était vite dissous quand Finn avait rencontré Sage et que Henrick était mort. Maintenant je m'en sortais seul. Sans personne. Je suis probablement celui qui est le moins attaché à sa famille. La mort de Klaus ne m'attristerait pas plus que ça si elle était vrai je pense. Mais je le vengerais tout de même. C'était mon frère et ça me donne une bonne excuse pour faire un massacre . L'humain que persécutait Bekah représentait fort bien l'espèce humaine, c'était un espèce de crétin, imbécile et qui pense que tout est beau. Ça me fait bien rire et je remercie mère de m'avoir libéré d'une telle stupidité mais aussi de m'avoir libéré de la mort. Ma petite sœur planta ses crocs dans la chaire de l'humain, buvant le sang de ce dernier avec avidité et je vis dans ses yeux sa dernière flamme de vie s'éteindre. Elle le balança au loin dans la foret. Je m'avança a ma vitesse vampirique et m'adossa à l'arbre sur lequel elle s'était poster pour faire tomber l'homme. Elle me regarda, sans avoir répondu à mon affirmation précédente. Mais je le sais, je lui ai manqué. Elle est notre chouchoute. Elle est celle qu'on aime le plus. Celle pour qui ont reste encore et celle pour qui je suis revenu. Elle me demanda ensuite si j'étais au courant pour Klaus. Puis la jeune femme ajouta qu'elle tenait Elena pour responsable et m'avoua qu'elle détestait les Petrova, ça on l'a remarqué je pense. Je lui répondis donc tout en souriant face à l'aire de psychopathe que lui donnait le sang qu'elle avait sur les lèvres

« C'est pour ça que je suis revenu. Ça on avait remarqué que tu ne les aimes pas. »



Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 208
Date d'inscription : 03/06/2012
Ex Rebekah L. Mikaelson
Ex Rebekah L. Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyDim 24 Juin - 5:39

Liens Fraternels
Kol & Rebekah



Kol souriait, sûrement en voyant l'air de psychopathe que donnait le sang sur les lèvres et le menton de sa jeune soeur, Cette dernière s'essuya la bouche avec ce qu'elle avait sous la main, à savoir... son bras. Elle regrettait désormais d'avoir jeté le corps si tôt, elle aurait pu s'en servir pour s'essuyer, et donc éviter de se salir. Mais il était trop tard, et elle le savait, Klaus était mort, elle avait du mal à s'en remettre, et elle envisageait déjà d'arrêter de se nourrir.

-C'est pour ça que je suis revenu. Ça on avait remarqué que tu ne les aimes pas.

Il était revenu pour la mort de Klaus? La dernière fois que Rebekah avait vérifié, Kol en voulait immensément à son défunt frère, et elle ne voyait donc pas pourquoi Kol reviendrait pour la mort de Klaus, à moins de faire parvenir sa joie à sa fratrie. Dans tous les cas, Blondie aurait bien pu s'en passer des remarques de son frère. Maintenant, elle savait qu'elle allait faire un choix difficile, en particulier pour Kol, qui aurait du mal à l'accepter: elle allait cesser toute ingurgitation de sang, elle n'avalerait plus aucune goutte. La jeune originelle connaissait les conséquences, mais elle s'en fichait, sans Klaus, qu'elle avait suivit durant à peu près 1000 ans, elle ne parviendrait pas vivre avec ça sur la conscience, d'autant plus qu'il était mort sous ses yeux, et qu'elle n'avait rien pu faire pour l'empêcher. C'était d'ailleurs pour ça que Rebekah avait provoqué l'accident de voiture qui avait tué Elena. Enfin, pas tout à fait, elle était morte, certes, mais la double avait eu du sang de vampire de la part de la copine d'Alaric, comment c'est son nom? Ah oui, Meredith Fell, encore un membre des familles fondatrice. Rebekah fit maintenant face à son frère, en soupirant.

- Bon, Kol, j'ai un truc à te dire. Je vais arrêter de me nourrir, je n'avalerais ni sang humain, ni sang animal.

Et elle était on ne peut plus sérieuse, Bekah allait se laisser mourir de faim, enfin, mourir, elle pourrait toujours être ramenée à la vie, mais elle ne le souhaiterait pas, si quelqu'un venait à lui faire boire du sang alors qu'elle était desséchée, elle se déciderait à continuer à vouloir être desséchée.

- Je ne peux pas vivre comme ça, pas sans lui.

Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 566
Date d'inscription : 29/05/2012
Ex Kol Mikaelson
Ex Kol Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyDim 24 Juin - 14:07

Liens fraternels
Kol &&' Rebekah

Comme un frère, je serais toujours là.




Bekah, j'ignorais pourquoi mais elle, j'étais prêt à tout pour la protégé. J'étais là quand elle avait besoin, je la soutenais, enfaite, tout les frères de Bekah veulent la protégé, tous sauf l'autre imbécile de Finn, il est probablement celui qui me manquera pas des moindres. Il a jouer les martyr pour elle celui que mère aimera le plus. Je me souviens avoir eu une conversation avec elle, c'était peu de temps après son retour quand elle avait annoncer qu'elle voulait reformer notre famille. Elle voulait qu'on soit de nouveau tous ensemble et elle et moi avions eu une conversation. J'étais son fils préféré humain. Mais probablement celui qu'elle haïssait le plus en tant que vampire. Elle m'avait demandé ce que j'avais fais depuis toutes ces années, et je lui avais répondu avec un grand sourire aux lèvres que j'avais répondu que j'avais fais des massacres. Elle avait eu un air qui voulait cacher sa déception et elle était partie. J'avais lu dans son regard que je l'avais déçus, mais cela ne m'avait pas tant toucher que cela puisque le soir même je ramenais une humaine pour la tuer.

Je fixais donc ma petite sœur en lui souriant, lui affirmant que j'étais revenu pour ses beaux yeux et ajoutant que de toutes façons, elle n'aimait aucune des Petrova, c'était pas une nouveauté. Elle tirerait vraiment la gueule si elle savait que j'avais moi même transformer Tatia Petrova, la première des doubles Petrova. J'étais tomber sous le charme de la belle, une bien jolie erreur vu que j'avais finis par me brûler les ailes. J'ignore aujourd'hui si je l'avais transformer par vengeance ou bien par amour. L'éternité était un cadeau d'après moi, mais pas aux yeux de tout le monde. Certain pense que c'est un poison, comme la jeune Gilbert qui a apparemment d'après les dire du mal à se faire à sa condition. Passons, en ce jour, tout les Petrova étaient devenu des vampires, entre Tatia, Elena et la belle et fourbe Katherine.

Ma petite sœur me regarda et finit par soupirer avant de m'avouer qu'elle comptait arrêter de se nourrir. J'essayais de trouver dans son regard un signe qui confirmerait qu'elle plaisante, mais non, la jeune blonde avait l'aire résigné. Elle disait ne pas vouloir vivre sans Klaus, car il l'avait protégé et blablabla. Venant de sa bouche, ça sonnait tellement pathétique. Elle m'ajouta qu'elle ne pouvait pas vivre sans lui, qu'elle refusait. C'était donc ça sa solution pour le ramener ? Se laisser crever de faim ? C'est tellement pathétique, digne des humains . Elle nous avait Elijah et moi, mais non, Madame comptait jouer les tristes et se laisser s'endormir, et ne pas se nourrir ? Je ne reconnaissais en rien ma petite soeur dans ce comportement tellement stupide. Je la fixais un moment sans rien dire. Que dire après ça ? J'ai finis par lâcher excédé.

« T'es pathétique. J'ai vraiment une famille de merde. Entre Finn qui pour faire plaisir a mère se sacrifie et toi qui veux te laisser crever pour Klaus. Tu sais, c'est pas ça qui va le ramener. Et franchement ... C'est d'un pitoyable. Laisse toi crever de faim tien, ça m'évitera d'entendre des conneries pareil ! »

J'étais énervé, énervé qu'elle puisse elle aussi abandonné, énervé qu'elle ne se batte pas. Non, Madame choisissait la facilité, elle choisissait d'abandonné. Et bien qu'elle abandonne, mais cela sera sans moi. Après l'avoir foudroyer du regard, j'ai tourné les talons tournant le dos à ma petite sœur. Je lui avais un jour promis d'être la pour elle, mais je ne serais pas là pour la regarder se laisser mourir de faim. Il en est hors de question. Son acte est inutile en plus, ça ne ramènera pas Klaus, ça ne changera rien, elle nous abandonnera juste Elijah et moi. C'est lui et moi qui empattirons au final. Elle est d'un égoïsme fou sur ce coup, et je refusais d'assister à cela, et de l'accepté. Hors de question.

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 208
Date d'inscription : 03/06/2012
Ex Rebekah L. Mikaelson
Ex Rebekah L. Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyLun 25 Juin - 2:36

Liens Fraternels
Kol & Rebekah



La jolie blonde s'y attendait, Kol s'énerva. Même si elle avait encore Elijah, même si elle avait encore lui, rien ne lui prouvait que c'était encore pour longtemps, Alaric était mort, mais le pieu était encore bel et bien sur Terre. Rebekah ne pourrait supporter de les perdre tous les deux. Dans tous les cas, elle mettrait une vingtaine d'années à se dessécher, et elle pourrait revenir à la vie. Sauf que ça, elle ne le voulait pas, et Kol ne comprenait pas, c'était certain.

- T'es pathétique. J'ai vraiment une famille de merde. Entre Finn qui pour faire plaisir a mère se sacrifie et toi qui veux te laisser crever pour Klaus. Tu sais, c'est pas ça qui va le ramener. Et franchement ... C'est d'un pitoyable. Laisse toi crever de faim tien, ça m'évitera d'entendre des conneries pareil !

Il pétait vraiment un plomb, mais s'il connaissait ne serait-ce qu'un soupçon de ce que Rebekah avait vécu, nul doute qu'il serait dans le même état. Etait-il énervé de perdre un autre membre de sa fratrie? Rebekah savait qu'elle était la petite préférée, mais elle n'en usait pas, elle s'en fichait même, ce qui lui aurait importé, ce serait d'être réunie avec sa famille, excepté Finn et ses parents, en bref, qu'elle soit avec Klaus, Kol et Elijah. N'empêche que la jolie blonde s'étonna de la réaction de son frère, qui d'habitude n'aurait pas abandonné facilement, et qui aurait tout fait pour la ramener dans le droit chemin, là non, il la laissait faire. Il était un peu comme un père qui laissait sa fille faire son caprice, Rebekah le regarda tourner les talons.

- Vis 1000 ans avec un être cher à tes yeux, et regarde le mourir sous tes yeux sans rien pouvoir faire, après ça, je t'assure que tu n'auras plus envie d'être sur cette Terre.

La jeune originelle tourna à son tour les talons et commença à emprunter le chemin du retour, laissant Kol là, mais elle ne se pressait cependant pas, elle savait qu'elle avait le temps, elle préféra finalement s'asseoir contre un arbre, les deux mains sur le visage, à penser à ses moments avec Klaus, des choses qu'elle ne revivrait plus. Les deux s'étaient toujours soutenus mutuellement, du moins, jusqu'en 1920, mais avant ça, ils étaient réellement inséparables, par respect par le pacte passé juste après leur transformation. Elijah, lui, ne l'avait pas respecté, il avait trahi la confiance de Klaus.

Flashback - Rebekah !

Klaus appelait sa soeur malgré le fait qu'il savait où elle était. L'hybride n'aimait pas la savoir loin de lui, en particulier car il savait que Mikael s'approchait à grand pas. Rebekah se décida enfin à se montrer, dans sa belle robe rouge, et avec ses cheveux bouclés qui lui descendaient jusqu'au bas des épaules.

- Il est décidément impossible de jouer avec toi mon frère !

Elle regarda son frère avec un beau sourire, son visage enfantin pouvait être très attachant, mais beaucoup de gens connaissaient le secret de cette famille, mais pour la plupart également, ils savaient qu'ils ne pourraient pas en tuer les membres, pas avec leurs armes actuelles. Alors ils s'armaient juste de verveine pour éviter de se faire pomper le sang. Sinon, il acceptaient les Mikaelson comme de vrais citoyens, bien qu'ils s'en tenaient éloignés. Mais certains téméraires étaient assez fous pour s'en approcher, en particulier ceux qui tombaient amoureux des membres de cette famille. Rebekah avait son jouet personnel, elle s'en servait comme garde manger, quand elle avait faim, elle l'appelait. C'était pratique, certes, mais certaines questions que cet humain lui posait semblaient à la belle blonde... indiscrètes. Quant à Klaus, il semblait tout de même rassuré de voir sa soeur en un seul morceau, et non avec un pieu de chêne blanc dans le coeur.

- Je ne joue pas quand il s'agit de notre sécurité à tous, Rebekah, tu devrais le savoir.

Klaus arborait un sourire assez joyeux à son tour, un sourire de défi envers sa soeur. Il voulait la défier de lui échapper, de faire en sorte qu'il ne l'attrape pas, mais tout cela serait fait à l'humaine, pas à la vampire, C'était parfois amusant de jouer comme les humains, à courir à vitesse normale et non celle dont ils ont hérité à leur transformation en vampire. Rebekah continuait son petit sourire moqueur.

- Et quand je suis en ta présence je ne cours aucun danger je présume?

Klaus élargit son sourire, il savait que Rebekah n'hésitait jamais elle aussi à le défier.

- Allez petite soeur, cours, sinon il me sera facile de t'attraper, et le jeu prendra fin.

Rebekah ne dut pas se faire prier, étant une véritable gamine dans un corps de jeune fille, elle prenait un malin plaisir à ce genre de jeu, elle se mit à courir, suivie de près par son frère.
fin flashback.

L'originelle releva la tête de ses mains, Kol était encore là, qu'est-ce qu'il attendait vraiment? Qu'elle se nourrisse? Il pouvait toujours attendre, et puis, ce n'était certainement pas lui qui allait la forcer. De toute façon, Kol, lui, n'avait pas énormément de souvenirs avec Klaus, et le peu qu'il devait avoir étaient sûrement mauvais.

- Qu'attends tu? Si tu attends de me voir changer d'avis, alors je te conseille de t'en aller, parce que ce n'est pas prêt d'arriver.

Rebekah se releva maintenant, et se remise à marcher.

Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 566
Date d'inscription : 29/05/2012
Ex Kol Mikaelson
Ex Kol Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyJeu 28 Juin - 11:34

Liens fraternels
Kol &&' Rebekah

Comme un frère, je serais toujours là.




J'ai beau dire que la mort de Klaus ne m’atteins pas, j'ai beau avoir de la rancœur contre mon grand frère qui n'a pas hésiter à me planter un pieu dans le cœur pour des raisons que seul lui et moi savons, oui, évidemment que sa mort m'attriste, tout comme celle de Henrick m'a attristé, et tout comme celle de Finn m'a quand même attrister malgré le fait qu'il soit un traitre. La vérité, c'est que j'ai peur. Peur que toutes ma famille finissent pas mourir. Que Bekah meurt, que Elijah meurt. J'ai l'impression de devenir dingue. Je vis jamais avec eux quasiment, mais tout de même. Je ne veux pas les perdre. Ils sont ma famille et le resteront éternellement. Une famille, comme on dit : « La famille est un ensemble de gens qui se défendent en bloc et s'attaquent en particulier. » Voila comment je définissais notre famille. On se défend les un les autres en blocs, quoi qu'il arrive par exemple, je serais toujours là pour eux. Rien qu'à voir tout ce que j'ai fais. J'ai beau en vouloir à Klaus, quand il m'a demandé de remonter la lignée des Salvatore et de tuer la créatrice de Katherine, je l'ai fais, quand il m'a demandé d'aller dans la ville de Jérémy pour pouvoir menacer Elena, je l'ai fais aussi. oui, j'ai toujours été là pour eux, même quand j'étais loin. Et si j'étais revenu dans cette ville, c'était aussi pour eux. Peu importe notre rancœur, notre dispute, nos histoires de famille, je me dois d'être là. Même si je suis le plus petit des garçons ... - bon, il y avais Henrick, mais il est mort - Je dois être la pour ma sœur qui compte se laisser mourir de faim.

J'ai essayer de la provoquer, de l'énervé, en la traitant de pathétique, mais elle avait l'aire résigner. Je l'étais aussi. Je ne la perdrais pas. Pas elle. Pas une personne de plus. Elle dit souffrir de la mort de Nicklaus, cette imbécile ne se rend même pas compte que moi, je serais blesser si elle venait à s'embraser ou bien à s’assécher et s'endormir. Pourquoi fait-elle ça ? Veut-elle nous faire payer moi et Elijah la mort de notre frère? - qui n'est pas mort, j'en ai la conviction - Passons, je venais donc de lui dire très clairement ma manière de pensée. La traitant de pathétique. Elle le sait qu'au fond, je le pense pas, mais vraiment, son discoure m'avait énervé. La jolie blonde m'a fixer et m'a répondu avec amertume que je ne pouvais pas comprendre, que si j'avais vécu mille ans avec Klaus et qu'il avait brûler sous mes yeux, je n'aurais plus envie de vivre. Et je l'ai entendu partir. Dans mon sens opposé. Je suis rester sans bouger un moment, poing fermé, yeux clos. Je pétais litéralement un cable. J'avais envie de tuer. Mes crocs s'étaient sortie tout seul, mon regard sanguinaire était apparut, j'avais envie de faire un massacre. De tout envoyer balader ... De quitter cette ville, de laisser Bekah et Elijah dans leur merde. D'abandonné mes recherches pour trouver Klaus. Devenais je fou ? Je n'en avais aucune idée. J'étais juste perdu. Je me concentra quelques instants et mes sentiments s'évaporèrent de nouveau. Je ne voulais pas avoir de peine, de remord, les sentiments tuent. Les sentiments rendent vulnérable. Je l'ai trop été étant humain. Humain, j'ai été tellement pathétique, tellement pitoyable. Je suis tomber amoureux, je me suis amouracher de Tatia, elle, elle ne m'aimait pas. Je le savais. Mais je restais, je couchais avec elle et je l'avais quand même. Je ne serais plus jamais faible, en devenant vampire, je me suis promis d'être à jamais fort, sans faiblesse, sans failles. Je ne laisserais donc pas mes sentiments prendrent le dessus, pour le moment, ma vie est parfaite, quand je veux partir, je pars, quand je veux tuer, je tue, quand je veux du sang, je me sers. Je ne veux pas m'emcombrer de remord, de tristesse. L'humanité est tellement pathétique, plus jamais je ne serais ainsi.

Je suis allé à ma vitesse vampirique à la recherche de Rebekah que j'ai retrouver penssive assise contre un arbre. Elle, elle a toujours une pars d'humanité en elle. Je ne sais pas comment elle fait. Tout les animaux s'étaient éloigné de nous, avait-il peur ? Ils avaient raison. Nous sommes les Mikaelson, une famille de tueur. Peut importe si en se moment, notre famille est au plus bas et tombe un peu plus dans l'enfer, nous restons une des famille les plus importante de l'histoire. Ma jolie blonde de soeur m'a regarder, j'étais adosser à un arbre, j'étais dans mes pensées moi aussi. Je revoyais tout mes moments humains, à me battre avec Klaus, à embêter Rebekah à rigoler avec Elijah. Mère nous avait transformer, elle nous avait offert la délivrance de la mort, mais aussi la cruauté. Nous étions devenu une race supérieur et presque invincible. Je l'en remercie finalement. J'aime ma vie actuel malgré tout.

Ma jeune soeur m'a parlé froidement, me demandant ce que j'attendais finalement, car elle ne changerait pas d'avis. Elle avait mal, je le voyais dans ses yeux. Les yeux de Bekah était la clef de ses ressenties, sa petite flamme dans ses yeux quand Nicklaus était là s'était éteinte. Je la voyais triste. Sans ambition - a part celle de ne plus manger et de mourir de soif -. Je suis rester un instant muet, elle partait, je l'ai rattraper habillement par le bras, essayant une autre approche pour qu'elle se nourrisse.

« Bekah, soeurette, tu te rends pas vraiment compte, en se moment, tu pleure Klaus, si tu meurs de soif, c'est Elijah et moi qui te pleurerons. Tu le sais non ? On a plus que toi lui et moi. S'il te plait, ne nous abandonne pas Bekah. On est une famille. Une famille un peu détruite, mais une famille quand même ... »

Je gardais son bras dans mon emprise, la fixant de mon regard noisette. J'avais choisie la carte de la sensibilité. Même si je dirais plus tard que c'était des paroles en l'aire, que je n'étais pas un lâche et que je n'avais besoin de personne pour vivre, au fond, je sais que c'est vrai ces quelques mots que je viens de lui dire, c'est la stricte vérité, la seul, je ne sais pas comment je saurais vivre sans elle. Je ne vois pas ma longue éternité sans voir Bekah de temps en temps, sans aller faire des massacres avec elle. Je ne vois pas ma vie sans elle. Elle est ma sœur, normal non ?

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 208
Date d'inscription : 03/06/2012
Ex Rebekah L. Mikaelson
Ex Rebekah L. Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyDim 22 Juil - 5:05

Liens Fraternels
Kol & Rebekah



Kol resta muet, un instant, et alors que je commençais à m'en aller, il m'attrapa par le bras.

- Bekah, soeurette, tu te rends pas vraiment compte, en se moment, tu pleure Klaus, si tu meurs de soif, c'est Elijah et moi qui te pleurerons. Tu le sais non ? On a plus que toi lui et moi. S'il te plait, ne nous abandonne pas Bekah. On est une famille. Une famille un peu détruite, mais une famille quand même ...

C'était des paroles en l'air, connaissant Kol, il ne pouvait pas réellement le penser, il n'avait jamais pensé qu'à lui même, et c'était toujours le cas aujourd'hui, s'il essayait de me convaincre de continuer à me nourrir, c'était surtout pour pouvoir continuer ces massacres que l'on faisait ensembles à une époque, je ne le connaissais que trop bien. Mais j'étais déterminée, et je n'allais pas changer d'avis avant un long moment.

- Si ça peut te rassurer, je mettrais une vingtaine d'années à me dessécher, j'ai une vingtaine d'années pour changer d'avis, j'ai le temps, mais ce qui est sûr, c'est que pour le moment, je n'avalerais plus rien.

J'allais avoir du mal à changer d'avis, quand j'avais quelque chose dans le crâne, il était impossible de me faire changer d'avis, Kol me connaissait, mais il insistait quand même, il essayait la carte de la sensibilité. Ou alors, une autre idée en tête, au bout d'un moment, quand je serais lassée de pleurer sur la tombe de Nik, je ferais abstraction de tout sentiments, je ne serais qu'une machine à tuer, je ne ressentirais plus rien y compris pour ma famille. Je serais seule, mais j'aurai toujours de la compagnie, puisqu'en soi, je pourrai amener n'importe quel humain là où je le voudrait, ou même un vampire.

Mzlle Alice.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 566
Date d'inscription : 29/05/2012
Ex Kol Mikaelson
Ex Kol Mikaelson
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... EmptyLun 30 Juil - 11:09

Liens fraternels
Kol &&' Rebekah

Comme un frère, je serais toujours là.





« Bekah, soeurette, tu te rends pas vraiment compte, en se moment, tu pleure Klaus, si tu meurs de soif, c'est Elijah et moi qui te pleurerons. Tu le sais non ? On a plus que toi lui et moi. S'il te plait, ne nous abandonne pas Bekah. On est une famille. Une famille un peu détruite, mais une famille quand même ... »

Je gardais son bras dans mon emprise, la fixant de mon regard noisette. J'avais choisie la carte de la sensibilité. Même si je dirais plus tard que c'était des paroles en l'aire, que je n'étais pas un lâche et que je n'avais besoin de personne pour vivre, au fond, je sais que c'est vrai ces quelques mots que je viens de lui dire, c'est la stricte vérité, la seul, je ne sais pas comment je saurais vivre sans elle. Je ne vois pas ma longue éternité sans voir Bekah de temps en temps, sans aller faire des massacres avec elle. Je ne vois pas ma vie sans elle. Elle est ma sœur, normal non ? Et même si on se déchire, même si on en vient à se detester, à se haire, je l'aimerais toujours Bekah, j'ai qu'une seul petite sœur, et c'est elle, je ferais tout pour elle, même si ça se voit pas ...

Je savais que Bekah penserait que ce sont des paroles en l'aire, qui ne le penserais pas en me connaissant ? Je passe mon temps à faire chier les gens, à me réjouir de leur malheur, à jouer au poker, à trainer en soirée, et a mordre des cou ... Normal qu'elle pense qu'elle n'a aucune place dans ma vie, en apparence c'est le cas ... Je ne laisse la place à personne dans mon cœur, et au fond, tout au fond, je sais que c'est pour éviter de souffrir. Pour pas souffrir comme j'ai souffert quand Henrick est mort. Depuis 1000 ans, il est mort, quand on devient vampire, la douleur devient insoutenable, alors j'ai éteint mes sentiments, mais je ne peux m'empêcher de penser à lui de temps en temps ... C'était mon petit frère, celui avec qui je faisais les 400 coups ... Il y avait Bekah, Klaus, et Elijah, moi et Henrick et Finn lui était seul ... Bekah a prit la parole, au son de sa voix, j'ai compris qu'elle avait d'or et déjà pris sa décision, et oui, elle mettra 20 ans à se dessécher, et c'est encore pire, tout les matins, si je dois la regarder mourir peu à peu ... Ça va me rendre encore plus dingue qu'aujourd'hui ... Mais visiblement, aucun de mes arguments ne feront mouche .. Elle ne veut plus vivre car Klaus est mort ... Ou du moins, soit disament mort ... Moi je ne le crois pas ... Des hybrides sont encore en ville et bien vivant, ils devraient être mort par toute logique ... J'ai repris la parole

« Au pire, fait ce que tu veux, mais moi je te regarderais pas mourir patiemment. Tu veux te la jouer perso, jouer les égoïstes, soit, mais j'assisterais pas à ta pitoyable mort petite sœur. J'ai autre chose à faire. »

Blesser, oui je l'étais, blesser qu'elle abandonne. Elle a pas abandonné quand Elijah est parti, quand je suis parti et là, Klaus part et elle abandonne. Je l'ai lâcher et j'ai tourné les talons pour marché vers le cœur de la foret, je trouverais bien un imbécile qui se promène par là. Je boirais du sang, et ça ira mieux ... Si elle veut mourir et bien qu'elle le fasse, mais je serais pas a lui courir après pour qu'elle mange, ça non. Je ne vais absolument rien changer dans mes habitudes ... Le principal c'est que je sois en vie, ou du moins, c'est ce que j'essaye de me dire pour tenir le coup.
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...   Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rebekah&Kol ♦ Entre frère et soeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Problemes entre Martelly et Conille
» Sortie entre amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloodstream ܚ ::  :: 
FORÊT
-